Cette troisième édition du Prix de la Publication de la Fondation Supélec vient récompenser un travail de thèse d'une excellente qualité. En témoigne par exemple la première publication de Christyves, dans le journal Applied Physics A. Il l'a soumise à l'éditeur à la fin de son stage de deuxième année de Master, lequel l'a accepté sans demande de correction deux mois après.

Comme j'ai pu le mentionner dans un billet précédent, son travail de doctorat a consisté en la conception d'un nouveau type de miroir à réseau pour améliorer la compacité et la stabilité des lasers à cavité verticale dans le moyen infrarouge. Il a travaillé sur ce sujet au sein d'une collaboration avec l'Institut d’Électronique du Sud et avec le Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes de Toulouse dans le cadre d'un projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche. Au sein de cette collaboration, sa tâche était de concevoir le dispositif qui allait ensuite être fabriqué à Montpellier pour la structure du laser et à Toulouse pour le miroir.

Encore donc toutes nos félicitations à Christyves pour trois années de thèse qui furent un bonheur à encadrer, pour ses publications et communications internationales et pour le Prix de la Publication 2013.