Il y a quelques années, il a été découvert que la valeur connue et reconnue pour la largeur de bande du Nitrure d'Indium était fausse. Cette valeur a été ré-évaluée, et toutes les valeurs connues pour les alliages incluant le Nitrure d'Indium se sont révélées fausses. Il était donc urgent de les ré-évaluer.

Dans l'article que nous avons publié dans Optics Express, nous avons proposé un modèle quadratique, dit de bowing, permettant, pour de faibles compositions en Indium, de prédire la largeur de bande interdite de l'alliage InGaN, avec une marge d'erreur que nous avons donnée avec précision.