Il y a quelques temps, une thèse était proposée dans notre laboratoire, pour concevoir, optimiser et simuler, de nouvelles cellules solaires à base de Nitrure d'Indium Gallium. Ce travail doctoral, mené par Wahab Adaïne, a donné lieu à deux publications internationales, l'une sur une nouvelle structure Schottky, et l'autre sur son extension à une structure Métal-Isolant-N, permettant de lever un verrou technologique important.

Il a plus longtemps encore, Christyves Chevalier obtenait le prix de la publication, décerné par la fondation Supélec, pour ses travaux dans le domaine des miroirs à Haut Contraste d'Indice pour les diodes lasers à émission par la surface (VCSEL).

Aujourd'hui, nous proposons à de bons étudiants, titulaires d'un Master dans le domaine de la physique des semi-conducteurs, et n'étant pas effrayés par des travaux essentiellement numériques, de mêler ces deux études afin d'en tirer le meilleur. C'est ainsi que nous souhaitons, avec un collègue chercheur doctorant motivé, déterminer s'il est possible d'utiliser les miroirs de Christyves sur les cellules de Wahab, afin d'en optimiser les performances.

La proposition de thèse est détaillée sur le site de l'école doctorale Énergie Mécanique et MAtériaux (EMMA).